Acheter DES VIES ET DES GUERRES (1919-1946) Le livre DES VIES ET DES GUERRES (1919-1946) Acheter DES VIES ET DES GUERRES (1919-1946) Le livre DES VIES ET DES GUERRES (1919-1946)

 

André DUMONT (1939)

André DUMONT (1939)

 

André DUMONT est né le 21 mars 1918 à Yzeure, département de l’Allier (03). Il est le fils aîné, de mon arrière-grand-père paternel DUMONT Eugène, Louis (1888-1962) et de son épouse Marie-Eugénie GRIFFET (1895-1953), sans profession. Il aura 5 frères et 5 sœurs dont un frère, Roger, a survécu et trois sœurs aussi.

Son enfance se passe à Yzeure (03) puis son père Eugène l’oblige à travailler car n’étant pas assez assidu pour ces études.

En 1937, André est engagé volontaire, pour trois ans à terme résiliable, de la classe de mobilisation de 1937 dans l’armée de l’Air, à Toulouse (31) où il a la spécialité de mécanicien avant d’entrée au service et qu’il poursuivra d’après ses dires.

I- LA DEUXIEME GUERRE MONDIALE (1939-1945)

1) La bataille de France (1940) :

En 1940, il est arrivé aux armées avec le 1er groupe de la 11e Escadre a/c du 28/8/1939. Son escadre est engagé contre l’Allemagne à compter du 2/9/1939. Est passé à la 5/501e a/c du 1/9/1940. R.D.C. à la 5/501e a/c du 12/9/1940. Il a les yeux et les cheveux châtains. Il mesure 1m62. Il sait lire et écrire. Il obtient au total 20 jours de permissions. La première de 10 jours du 29/12/1939 au 5/1/1940 et la seconde du 30/3/1940 au 9/4/1940.

André va être affecté sur l'aérodrome de Saint-Martin-de-Crau (13 - Bouches-du-Rhône) au cours de la bataille de France. Il y reste jusqu'après la signature de l'Armistice du 22 juin 1940.

Il est démobilisé le 11 septembre1940 par le corps de démobilisation de Cazeneuve. Il finit avec le grade de 1ère classe.

2) L'occupation (1940-1944) :

André décide de rester un premier temps chez ses futurs beaux-parents, Louis et Isabelle PAIN, au mas des Piboules au hameau de Caphan (13). Il se marie en Arles, le 24 octobre 1940 avec leur fille Eugénie. Puis, les jeunes mariés partent chez les parents d'André à Yzeure près de Moulins (03). André travaille quelques temps à l'hôpital de Moulins comme veilleur de nuit et à la Tannerie où son père Eugène DUMONT (1888-1962) le fait embaucher. Sa soeur Denise DUMONT, quant à elle, brave quotidiennement le poste allemand de la ligne de démarcation de Moulins pour passer clandestinement du courrier qu'elle dissimule dans la pompe à vélo de sa bicyclette. Eugénie accouche de leur fils Lilian dans cette ville en 1941.

Finalement, André et Eugénie DUMONT regagne le Sud et la "zone libre". Ils reviennent s'installer à Caphan avec le petit Lilian et sur une terre et un mas que leur cèdent Louis et Isabelle.




Créé avec Créer un site
Créer un site